LMDS - Forum Le Monde Des Séries

Forum sur les séries TV de tous pays et de toutes époques
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 24 Heures saison 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Looping
Producteur


Nombre de messages : 138
Localisation : quelque part en belgique !
Date d'inscription : 26/03/2005

MessageSujet: 24 Heures saison 4   Ven 16 Sep - 16:00

I love you La nouvelle saison de 24h chronos vient de débuter depuis la semaine dernière sur Betv (C+ belge) déjà 5 épisodes diffusés et franchement ça commence fort, beaucoup mieux que la saison 3 !
Le pauvre Jack est bien seul en ce début de saison et à part Chloé il ne reste personne de la 3ème saison (pour le moment car Tony va bientôt revenir et d'autres aussi ????? ), Jack fait maintenant partie de l'équipe du ministre de la défense et sort avec la fille de ce dernier, évidement ils se font enlever tous les deux et le nouveau patron de la CAT , Driscoll qui la viré, ne veut pas de Jack dans ses pieds, comme au bon vieux temps Jack doit se débrouiller seul (avec Chloé mais elle aussi sera momentanément virée ). Evidement l'enlèvement n'est qu'un élément de l'iceberg ????? thumright

Et la c'est vraiment un résumé succinct, il y a plein d'autres péripéties ,
les fans de la première heure ne seront pas déçus.

http://www.betv.be/v1/fr/premium/program.aspx?PROD_ID=5957&GENRE=SERIE

http://www.24-countdown.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
denis
Producteur


Nombre de messages : 166
Localisation : Essonne
Date d'inscription : 25/07/2005

MessageSujet: Re: 24 Heures saison 4   Dim 4 Oct - 20:35

Je viens de terminer la saison 2 de 24 comme on avale un Big Mac au Mac Do du coin c'est-à-dire avec avidité plus qu’appétit ! Ca part dans tous les sens et de la sauce ketchup dégouline à droite et à gauche sans qu’on s’en rende compte tellement certains éléments nous reviennent après coup (Lynne était elle morte ?, que devient l’assassin de l’épicier ?). Lors de la première diffusion sur TF1, je n’avais, en fait, vu que le début et la fin de la saison (je me souvenais du final dans le stade) et j’avais pour ainsi dire oublié les deux morceaux de barbaque du Big Mac !
24 est un produit de consommation comme beaucoup des séries feuilletons actuelles ; elles sont conçues pour tenir en haleine le spectateur et le faire revenir la semaine suivante à coups de rebondissements invraisemblables, parfois risibles ou même prévisibles. L’avantage du DVD est qu’on les visionne deux par deux voire trois par trois. Cela ne se déguste pas et même si certaines miettes nous échappent comme dit plus haut, 24 n’est pas fait pour les rediffusions à l’instar de séries comme Alias ou Prison Break. Comment revoir et rechercher un épisode, surtout qu’il n’y a pas de titre, pour l’apprécier vu qu’il est indissociable du reste ? La saison forme un tout et les épisodes sont comme les briques d’un mur et c’est pour cette raison qu’elle est à chroniquer saison par saison. Un autre handicap à la rediffusion est le manque total d’humour. Desperate Housewives a quelques scènes particulièrement cocasses qu’on peut extirper du ‘tout’, là rien de tout ça. Je dirais même qu’après un certain temps, j’ai zappé les aventures loufoques de la fille Bauer qui ralentissaient le récit aussi efficacement que les chaînes au pied de Marie, l’ange blond terroriste. Il n’y donc pas d’étincelles, de jeux d’acteurs entre les héros qui incitent à la relecture, pas de ces échanges de grandes séries qu’on est capable de pratiquement citer par cœur comme ceux de Steed/Peel, Stone/Keller ou Holmes/Watson. Lorsque l’histoire est connue, il faut une motivation pour se relancer dans 24 heures d’un feuilleton ; en fait 24 fois 40 minutes (moins deux pour le générique et le résumé qu’on peut zapper). Là, ce n’est pas l’humour, plus l’histoire qu’on connaît, pas particulièrement les situations (revoir Bauer à poil en train de germer n’est pas my cup of tea), ni les personnages même si quelques uns sont plus attachants que d’autres pour des raisons diverses. Le Big Mac serait donc indigeste à la rediffusion. Mon avis est que ce genre de séries n’a pas d’avenir, contrairement aux séries cultes qui ressortent en DVD des décennies après leur première diffusion, même si son concept de vingt quatre heures, d’histoire en continu, est innovant.
Cette saison est un véritable plaidoyer pour les partisans du complot américain concernant les attentats du 11 septembre 2001. Là, ce ne sont pas quelques avions et deux tours qu’on sacrifie mais une ville, LA, afin de satisfaire des intérêts financiers. Il fallait être gonflé pour produire un scénario de ce type et cela a dû encore plus attiser les imaginations ! C’est bien fait lorsqu’on se met à la place des producteurs toujours à la recherche du rebondissement, de la surprise qui va permettre aux téléspectateurs de revenir la semaine suivante et de battre des records d’audience. Par contre, si on regarde les aventures de Bauer avec un esprit critique, on se lasse souvent des situations incohérentes, de surenchère qui fait comparer le feuilleton à une bande dessinée ! Bauer c’est James Bond, vingt quatre fois par jour ! Il y a alternance entre moments intenses et situations ennuyeuses, sans lien avec l’histoire principale, qui parfois se croisent. Il faut donc avoir la télécommande à portée de main et considérer cette série comme un objet de consommation du XXIème siècle ; on prend et on laisse ce qu’on veut.
Je ne pense pas, non plus, que le plus important de ces séries soit les personnages. Ils sont moins attachants que ceux de nos vieilles séries et on en apprend pas plus sur eux qu’il y a vingt ou quarante ans (tout au moins pour les couples des séries que je cite plus haut). Dans cette saison, j’ai bien aimé deux personnages, une ‘gentille’ et une ‘méchante’, une blonde et une brune. Michelle Dessler (Reiko Aylesorth), l’agent du CTU, qui ne sort jamais des bureaux et qui n’a pas profité du tournage en extérieur. Interprétée par une actrice mignonne comme tout avec une diction parfaite (en VO), Michelle est un atout de la saison. L’autre personnage est la tueuse énigmatique de bonne famille Marie Warner. Très bien interprétée également par Laura Harris ; on voit bien la transformation de la jeune fille, à priori naïve, qui va se marier à la tueuse implacable qui a épousé en fait une cause. En VO, on remarque même qu’elle parle anglais avec un accent arabe lorsqu’elle reçoit des instructions par téléphone ! Elle est métamorphosée et on espère la revoir à la saison suivante ; ce qu’elle dit à sa sœur le laisse présager. Les autres passent, trépassent (beaucoup d’acteurs en contrat CDD !) et ne sortent pas de la masse. Kiefer Sutherland joue le rôle comme il faut, passant son temps à sauter, courir, flinguer tout ce qui bouge ou à grimacer tel un Superman froid et indestructible faisant penser à un personnage de bande dessinée qui parle d’une façon aussi saccadée que ses rafales de mitraillettes !

En conclusion, un avis mitigé sur cette série. Ce n’est pas une perte de temps de la regarder surtout que je profite de la VO (je conseille les ST anglais principalement pendant les scènes d’action où les échanges pourtant à tue-tête sont parfois couverts par le bruit des fusillades) mais, contrairement à Bauer, je vais faire une pause de quelques jours avant d’engloutir un second Big Mac et de connaître les aboutissements de la brune mystérieuse qui a serré la paluche du Président !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theavengers.fr
 
24 Heures saison 4
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 24 heures chrono (saison 4)
» Saison 8 (Fin)
» D.B Woodside et Eric Balfour dans 24 heures Chrono
» a chaque espèce de poisson, sa meilleure saison
» Tous les personnages de la saison 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LMDS - Forum Le Monde Des Séries :: Le Monde Des Séries :: Séries américaines-
Sauter vers: